ABCdaire du voyage à vélo au Vietnam

Après notre trek à pied,  nous reprenons le vélo en groupe et pendant huit jours pour rejoindre Hanoi. C’est Simon qui prend la plume et qui nous propose un abécédaire sur le thème du voyage à vélo au Vietnam.

O l’hommage à Alexandre de Rhodes, un prêtre français de nationalité portugaise, a phonétisé le vietnamien avec l’alphabet latin,

A-nthony et A-lexia : éminents membres d’Au-delà du guidon qui après avoir arpenté les routes d’Asie du Sud-Est (Thaïlande, Cambodge, Laos et Vietnam) avec leur vélo nous ont permis de partager leur expérience sur 500 kilomètres.

B-ac Ha : Ville du Vietnam dans les montagnes du nord, point de rencontre avec les Au-delà du guidon, lieu de notre trek (mais ça c’est une autre histoire) et départ de notre trajet à vélo.

C-ontact : l’itinérance à vélo a cet intérêt d’être directement et constamment « au contact ». Au contact des gros camions qui polluent et klaxonnent fort ; au contact du gros bruit dég**** de crachas qui viennent du cœur ; au contact également des champs et  rizières présents partout malgré le relief escarpé au Nord du pays ; au contact enfin des gens, des enfants, des hôtes, des épiciers, des marchands, des curieux, qui touchent, regardent, mais ne prennent pas et n’agressent pas ! Une « tranquillité » d’esprit et de mouvement oubliée en France métropolitaine.

D-ialogue : la communication orale est quelque fois aléatoire certes, (l’anglais n’est pas encore de rigueur, même dans les lieux « touristiques ») mais sourires et bonnes intentions sont généralement au rendez-vous.

E-tapes : au nombre de huit dont quatre de montagnes pour un total de 450 km et plus de 8000 m de dénivelé positif !

(Rechargez la page si la carte ne s’affiche pas)

F-in : barrière horaire : Hanoï le 04/ 01/17 pour aller après farnienter 3 jours sur la baie d’Halong

G-oogle : Guide touristique plutôt performant pour ses traductions et ses itinéraires loin des sentiers battus (« c’était mieux avant ? » : le débat est ouvert et les avis partagés)

H-ôtel : Nha gnhi, ces « guest-houses » objet de nos recherches dès l’arrivée à l’étape le soir. Pour 10€ par couple on top après avoir validé la dureté des matelas, l’insonorisation des chambre (cf. R-adio) et l’eau chaude sous la douche (le voyage à vélo peut rimer avec confort)

I-nterview : la nouvelle  de notre présence sur les routes vietnamiennes  s’est vite répandue, les demandes d’interviews auprès des TV locales s’enchainent (au moins une).

Interview en attendant l’ananas

J-eux : Découverte de nouveaux jeux locaux comme le dégomme-toupie joué par les enfants ou importé comme le Mix-mot joué par nous le soir à l’hôtel

Le jeu du « dégomme toupie »

K-araoké : sport national au Vietnam ; on retiendra celui endiablé du 31/12. Nos oreilles résonnent encore du rythme endiablé de  Khong phai em !

L-ocation : location des vélos, comptez environ 50€ par semaine pour des VTT tout à fait corrects (avec les  portes bagages montés à 18h le soir de Noël offerts) chez THBC à Hanoi

M-arché : nous on adore les marchés flottants, on aime surtout quand Emeric marchande et marchande encore des ananas puis marchande à nouveau leur découpe…

N-ourriture :

  • Au Petit déj’ ; viennoiseries des boulangeries « à la française » (tout ressemble à des choses de connue mais tout a le  même gout de noix de coco), flans d’ananas, yaourt à l’aloe vera,  jackfruits (pas à l’unanimité),  gâteaux de riz (pâte de riz légèrement sucrée, entourée d’une sorte de gelée d’herbe, le tout enveloppé dans des feuilles de bananiers et ficelé en petites bourses)…
  • Les barres de cacahuètes, savonnettes en sucres ou autres trouvailles locales des pauses entre deux coups de pédales
  • Le midi selon l’offre sur le bord de la route : pho (soupe traditionnelle  mêlant nouilles de riz et viande assaisonnée à souhait  de coriandre ou citronnelle) ou bam–mi (sorte de pain bagnat).
  • Dîner, le plus souvent « à partager » ; pour environ 15€ pour 6 personnes (hors dessert, boissons incluses). Assortiment de plats « simples » vietnamiens : légumes, tofu-tomates, nems, une viande marinée(porc, bœuf « bo », buffle, canard « vit », poulet « ga ») , du com (naturellement), le tout aux saveurs citron-curry-gingembre, et relevé, à convenance, d’herbes fraîches : coriandre-citronnelle, nocmam, et sauce (très) piquante).
  • Et parmi les inclassables, le déééélicieux gâteau de mariage à la crème qui nous a assuré un doux passage à 2017.

O-eufs  fécondés : à la liste de ce qu’on n’a pas osé goûter les œufs fécondés et le chien (enfin, pas à notre connaissance !).

P-ollution : il ne faut pas se mentir un halo de pollution est omniprésent, provenant quand ce n’est pas des moteurs, d’un « écobuage » à-tout-va, ou de la fumée d’une cigarette (en bambou parfois…).

Pont Long Biên à Hanoi

Q-uestion : Bao nhiêu ? Combien ? Heureusement il y a Antho champion du juste prix.

R-adio: radio du parti (communiste, parti  unique en place au Vietnam), qui braille en boucle, matin (tôt : 5h30) et soir dans les rues des villes, le cours des choses…

Le Vietnam et son parti

S-cooter : moyen de transport majoritaire dans les villes comme à la campagne, seul, à deux, à trois, à quatre, avec des poules, des cochons, des chiens et même des buffles.

T-rain : train de nuit entre Hanoi et Pho lu.

Pont Long Biên à Hanoi

 

U-n petit dernier : Oh oui oui oui, les happy water ou la convivialité des homestays

V-… : là on sèche, désolé !

W-on : monnaie utilisée en Corée (vous nous remercierez lorsque vous jouerez au Mix Mot).

X-e dap : vélo en Vietnamien

Y-en The : 5ème étape, lieu de notre réveillon du Jour de l’An et ville célèbre pour son marché de pierres précieuses qui poussent dans les rizières…

Z-obie : Pas facile de se faire comprendre au restaurant mais à priori c’est une sorte de blette.

 

 

8 thoughts on “ABCdaire du voyage à vélo au Vietnam

  1. Bonjour les audelaguidonistes !!

    Poste très sympa, facile à lire et agréable pour les yeux.
    Il y a des photos magnifiques !!

    Pauvre petit lémurien poilu… Vous auriez dû l’adopter. Comme ça vous pourriez vous entrainer pour l’avenir…. Jdis ça jdis rien ….

    un abrazo

    1. Bonjours amis cyclo-voyageurs,

      Merci pour votre commentaire, ça nous fait plaisir de savoir qu’un article plait. La partie au Vietnam nous a d’autant plus plu que nos amis nous ont accompagné pour la fin du voyage.
      Nous avons pris le temps d’aller voir votre blog avant de vous répondre, quel est la suite de votre voyage ? Nous n’avons pas très bien compris votre itinéraire. Vous êtes passés par l’Inde, ça a du être vraiment incroyable !
      Notre voyage est maintenant terminé mais notre blog va continuer à être mis à jour régulièrement avec les articles en cours sur l’Amérique du Sud et plusieurs vidéos à venir notamment sur le Vietnam. Ça pourrait vous plaire aussi 😉

      Bonne route à vous !

  2. Idée originale que de rédiger l’article en abécédaire. Je le redis, ce n’est qu’à vélo (ou à pied) que l’on est au coeur du pays et aussi proche des habitants, les photos le témoignent. Bravo.
    W = WOK

    1. Oui l’idée était très originale et puis cela nous permet de varier des récits habituels. Malgré tout, la simple évocation de certains mots combinée aux photos nous rappelle (à nous en tout cas) instantanément de nombreux souvenirs ou anecdotes qui ne sont pas partagés ; ça n’est toujours évident de retranscrire l’ambiance du soirée autour de plats partagés avec une famille d’accueil alors que le chef de famille nous propose pour la n-ième fois un dernier verre 😉
      Concernant les photos, je pense que nous avons aussi fait des progrès constants tout au long du voyage pour capturer le visage des gens et parfois même les émotions. Nous avons eu petit à petit un peu moins peur de s’approcher des gens et de les prendre en photo. Le fait d’être en groupe aide aussi car le photographe peut se faire plus discret. Bravo à Simon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *